besoins fondamentaux des enfants et affiche à télécharger gratuitement
|

Les besoins fondamentaux de nos enfants

Connaissons-nous vraiment les besoins fondamentaux de nos enfants ? Vous est-il déjà arrivé d’être face à une tempête émotionnelle de votre enfant sans aucun raison apparente ? Pour cet article, j’ai décidé de partir de la théorie de Maslow, connue pour sa pyramide des besoins et de réfléchir ensemble aux besoins vitaux de nos enfants.

Un peu de théorie, la pyramide de Maslow

La hiérarchie des besoins de Maslow est une théorie populaire qui met l’accent sur une série de besoins pour réussir. Abraham Maslow, psychologue américain, a élaboré dans les années 1940 la hiérarchie des besoins pour expliquer le principe de la motivation. Ainsi, il considérait qu’il y avait cinq besoins : physiologiques, de sécurité, d’amour, d’estime et d’accomplissement de soi. Et il les a placés sous la forme d’une pyramide.

En bref, Maslow a placé ces besoins dans un ordre tel que :

  • Cinq niveaux, qui commence par les besoins physiologiques et progresse vers des besoins plus psychologiques à chaque niveau supérieur.
  • L’un doit être réalisé pour que le suivant se produise.
  • Pour finalement atteindre le sommet de la pyramide : l’accomplissement de soi, qui fait référence à une personne atteignant son plein potentiel en tant qu’être humain.

Toutefois, la théorie de Maslow a ses partisans et ses remises en cause. En effet, l’ordre des besoins peut être remis en question et la critique principale serait que sa théorie ne se fonde pas sur des données empiriques rigoureuses, mais plus tôt sur une philosophie. Cependant, le contenu en soi est avéré et la théorie sert toujours de cadre sur le principe suivant : nous avons moins de chance de réussir ce que l’on entreprend si nos besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits.


Les besoins fondamentaux selon Maslow

Maintenant, passons en revue les détails de chaque besoin afin de comprendre si les besoins fondamentaux selon Maslow nous aide à comprendre les besoins fondamentaux des enfants.

Les besoins physiologiques concernent une bonne alimentation et de l’eau, l’accès à l’air frais, suffisamment de repos et d’exercice.


  • Par exemple : Est ce que j’ai assez mangé ? Est-ce que je suis propre ? Ai-je assez dormi ? Est-ce que je me suis assez dépensé ?
  • Quand ses besoins ne sont pas satisfaits, une personne consacrera toute son énergie à les satisfaire.

Puis, les besoins de sécurité concernent eux la sécurité (physique, émotionnelle et psychologique).


  • Comme avoir un toit sur la tête, se sentir en sécurité, avoir une vie stable.
  • Ils sont prévisibles, confortables et rassurants.

Les besoins d’appartenance et d’amour sont liés aux autres, au sentiment d’appartenance, de connexion, d’amour et d’inclusion.


  • Par exemple : est-ce que je me sens aimé ? Est-ce que je peux suffisamment communiquer avec mon entourage ?
  • Sans ces éléments essentiels, une personne peut se sentir inutile, seule et inestimable.

Ensuite, les besoins d’estime concernent le soi intérieur.


  • Les besoins d’estime comprennent le besoin de réussite, d’indépendance, de respect de soi et de respect des autres.
  • Comme avoir le sentiment de réussir, d’être conscient de ses qualités, d’avoir du pouvoir sur sa vie et d’être une personne différente d’une autre.

L’accomplissement personnel concerne la réalisation de son plein potentiel, la créativité et la découverte de la spécificité de chacun.


  • Aide-moi à faire seul, est-ce que je peux prendre des décisions ? Est-ce que j’y arrive par moi-même ? Ai-je appris de nouvelles choses ?
  • L’étape finale et celle vers laquelle Abraham Maslow nous encourage tous à tendre est la réalisation de soi. Une fois tous les autres niveaux atteints, nous sommes capables de mieux résoudre les problèmes et d’être créatifs. Nous pouvons mieux accepter les faits, agir sans préjugés envers les autres et nous accepter tels que nous sommes.


Les besoins fondamentaux chez les enfants

Les besoins d’un enfant qui se cachent derrière un comportement


Je vous dévoile un petit secret ? Lorsque l’on connaît les besoins fondamentaux d’un enfant, bien souvent, cela va permettre d’éviter ou de désamorcer de nombreuses crises et comportements inappropriés. Les besoins sont indispensables à la vie, que ce soit pour les enfants comme pour les adultes. Cependant, chez l’enfant, la partie de son cerveau appelé néocortex n’est pas encore complètement développée. Cette partie du cerveau est un petit peu comme le centre de la raison. Ainsi, le non-respect d’un besoin peut rapidement se transformer en tout un tas de mini bombes dans notre quotidien ! Nous comprenons donc pourquoi il est si difficile pour nos enfants d’être « raisonnables » dans chacun de leur comportement et action.

En prenant le temps de comprendre les besoins, de les identifier, nous créons une relation harmonieuse avec notre enfant. Il se sent écouté, pris en compte et confiant en notre présence. Nous comprenons davantage comment répondre et quelles actions entreprendre pour sortir de la tempête. Une belle coopération se met en place pour un quotidien plus serein.

Dans la suite de l’article, nous allons répertorier les besoins fondamentaux de l’enfant.

Les besoins physiologiques de l’enfant

Les besoins physiologiques sont aussi appelés besoins vitaux. Lorsque ces besoins ne sont pas comblés, l’enfant ou l’adulte est en danger. L’alimentation, le sommeil, l’activité physique, tous sont indispensables au bien être de l’enfant. En tant que parents, nous avons tous déjà été confrontés à notre enfant dans tous ses états car il était fatigué. Nous rentrons du travail, et notre enfant est grincheux, il râle, et nous nous énervons contre lui car nous ne comprenons pas du tout son cinéma.

Notre enfant a certainement un besoin non assouvi. Dès lors qu’un besoin physiologique est nié, le cerveau de l’enfant va se mettre sous stress. Posons-nous les questions suivantes : a-t-il faim ? Est-il fatigué ? A-t-il suffisamment couru et bougé ? Si ces besoins semblent satisfaits ou s’il n’est pas intéressé par vos propositions, alors c’est peut être l’hypothèse « petit virus » qui se cache derrière ce comportement.

Ces besoins de base semblent évidents et sont souvent une raison suffisante à un comportement désagréable de notre enfant : impatience, agacement, irritabilité, colère… Heureusement, ils sont relativement faciles à cibler et temporaires car nous pouvons y répondre facilement.

N’oublions pas que nos enfants ont aussi énormément besoin de bouger, de sauter, de courir. Bouger est un besoin essentiel car cela aide le cerveau a intégré tout ce qui est lié au corps, à la motricité, aux mouvements. Aujourd’hui, le rythme de nos enfants se résume bien souvent à sortir de l’école, rentrer à la maison en voiture, s’assoir pour goûter et faire ses devoirs, jouer sur un écran ou regarder la télé… Ce rythme et cet environnement ne leur permettent pas toujours de bouger autant qu’ils en ont besoin ! A nous parents de leur accorder du temps pour se dépenser, en toute liberté !

Comme expliqué précédemment, un enfant ne peut se raisonner comme le ferait un adulte lorsqu’il a faim ou qu’il est fatigué. C’est à nous parents, d’adapter au maximum la routine et les horaires pour répondre aux besoins physiologiques de nos enfants.

Le besoin d’attachement de l’enfant

Le besoin d’attachement fait partie de la 2ème marche de la pyramide de Maslow : les besoins de sécurité physique, psychologiques et affectives. Chez l’enfant, la sécurité est avant tout affective. Par exemple, si un imprévu survient, vous constaterez que l’enfant peut avoir peur, se sentir angoissé. Il est toujours recommandé d’informer l’enfant en cas de changement pour le sécuriser.

Précédemment, nous disions que les besoins physiologiques étaient faciles à combler. Cependant, le besoin de manger par exemple ne peut pas être simplement comblé par le fait de manger. Prenons l’exemple d’un repas en famille, où le grand frère est sur son téléphone, le papa est dans ses pensées pour le boulot et vous êtes en train de faire une liste de courses pour les vacances. Les échanges et les interactions sont quasi inexistants. Votre dernier fait tout pour attirer l’attention, il fait tomber ses couverts, il renverse son verre d’eau, il ne cesse de gigoter. En apparence, son besoin physiologique de manger peut être comblé mais il manque des ingrédients essentiels pour que ce besoin soit pleinement rempli : de l’attention et de l’amour.

Dans la théorie d’Abraham Maslow, un facteur est souvent négligé et oublié dans cette analyse. Pourtant il nous explique que chaque besoin, pour être pleinement satisfait, nécessite un substrat fondamental : l’amour visible.


Le besoin d’appartenance

Dès tout petit et ce jusqu’à l’âge adulte, nous avons besoin d’appartenir à un groupe, à une famille, à une communauté. Pour renforcer leur sentiment d’appartenance, nous pouvons inciter nos enfants à participer à la vie de famille et aux tâches quotidiennes.

Passer du temps de qualité avec nos enfants est également très important. En montrant notre intérêt, en nous amusant avec eux, nous tissons des liens essentiels à leur bien-être.

Les hommes ne sont pas faits pour vivre de façon solitaire. Nous avons tous besoin de communiquer, de partager, de chahuter. Ce besoin d’appartenance est très fort et naturel. Se besoin passe aussi par des relations stables ce qui renforce le sentiment de sécurité.

Le besoin d’autonomie

Quand nos besoins physiologiques sont satisfaits, que nous nous sentons en sécurité, et que nous avons trouvé notre place dans la famille, alors nous pouvons gravir la 4ème marche, celle de développer notre estime de soi. Pour le jeune enfant, construire son estime de soi passe avant tout par un besoin d’autonomie.

Nous oublions parfois que nos enfants ont besoin d’autonomie, de liberté et de libre arbitre très jeune. Le libre arbitre est situé dans la zone pré-frontal du cerveau. Il nous donne le sentiment de contrôle, de direction. Quand un enfant découvre la marche, il veut marcher tout le temps. De la même manière, vers 18 mois – 2 ans, l’enfant commence à vouloir choisir par lui-même. Il découvre cette notion et en redemande encore et encore. Lui donner des ordres en permanence provoque un état de stress car il ne peut utiliser son libre arbitre, il se sent impuissant.

Pour accompagner son enfant dans l’apprentissage du libre arbitre, nous pouvons proposer un choix. Même si le choix est fermé, il donne à l’enfant l’impression qu’il a le libre arbitre. Au lieu de « Allez au bain ! », préférons lui proposer un choix : « Tu préfères le canard jaune ou le bateau bleu pour jouer dans le bain ? ».

Nous pouvons aussi le faire réfléchir au lieu de lui donner un ordre. « Regarde dehors, quel est le temps ? Il pleut ! Je vais mettre mes bottes ».

Les routines quotidiennes sont également un excellent outil pour offrir à l’enfant le sentiment d’agir de son propre chef. Lorsque la routine est bien rodée, « Les dents, pipi… » l’enfant finit la phrase « histoire et dodo! ». Il sait, il contrôle et se sent rassuré.

Avec les plus grands, nous pouvons n’utiliser qu’un seul mot qui servira de rappel. L’enfant sait qu’il doit se laver les mains avant le repas, ranger ses chaussures en rentrant, mettre son linge au sale. Essayer de ne dire qu’un mot sur un ton encourageant « Lumière », « Sac à dos », « Les mains ». Le fait de ne dire qu’un mot va permettre à l’enfant de mobiliser son cerveau pré-frontal et le mettre en action.

Le besoin d’accomplissement

Le besoin d’accomplissement chez l’enfant peut se traduire par différents besoins. L’enfant a besoin de se nourrir intellectuellement et spirituellement. Insatiable, il absorbe le monde et son environnement au quotidien. Il a soif de découvertes et veut mettre en pratique son potentiel.

L’enfant a également besoin d’explorer la vie spirituelle. Nous ne parlons pas seulement ici de religion, mais des éléments qui le connectent au monde, de la méditation, de la philosophie… Dans sa sphère intérieur, tout est possible ! Je veux être pilote ligne, ou apprendre à nager comme les dauphins.

Ne pas confondre besoin et envie

N’avez-vous jamais entendu cette phrase : »Oh tu cèdes à tous ses désirs ! Normal qu’il soit difficile et qu’il ne supporte pas la frustration ! ». Quand nous cherchons à répondre à un besoin de notre enfant, nous ne sommes pas en train de céder à son envie.

Il est très facile de confondre besoin et envie car l’envie est souvent un moyen de répondre au besoin. Une envie ou un désir est souvent fantaisiste, non réalisable ou tout simplement ne nous convient pas. Il est alors utile de chercher quel est le besoin non satisfait caché derrière cette envie. Quand nous comprenons le besoin, nous pouvons alors proposer des alternatives adéquates et raisonnables.

Très souvent, à 18h30, Little B demande des gâteaux apéros 🙂 Je comprends qu’elle a faim et qu’elle a envie de gâteaux. Il lui est parfois difficile d’attendre 19h pour dîner. Je lui propose du concombre ou un bout de fromage qui sont une alternative raisonnable pour moi et qui lui permette de satisfaire sa faim.

Faut-il classer les besoins fondamentaux par ordre de priorité ?

D’un point de vue purement lié au développement de l’enfant, la pyramide de Maslow englobe tous les besoins fondamentaux de développement de l’enfant : développement physique, développement émotionnel, développement social, développement cognitif et linguistique et développement de la créativité.

Nous pouvons en revanche remettre en question l’ordre de ces besoins, et notamment chez le jeune enfant.

Qu’en pensez-vous ? Personnellement, il me semble difficile de ne pas mettre les besoins d’attachement et d’amour au même plan que les besoins physiologiques et de sécurité.

Cependant, je trouve qu’il reste intéressant de s’interroger sur nos besoins, ceux qui participent à notre épanouissement, ceux des adultes et surtout ceux des enfants. Acquérir ce réflexe de me demander « quel besoin pourrait se cacher derrière ce comportement  » a grandement aider à désamorcer certaines situations !

Ton affiche à télécharger et à imprimer

Pyamide de Maslow enfance pdf 👇

pyramide de maslow enfance pdf à télécharger besoins fondamentaux

A lire également

4 Commentaires

  1. Super article! Et pourvoir télécharger la pyramide de Maslow c’est génial merci

  2. Oh, super idée d’avoir fait une version enfant ! Merci pour ce beau visuel 😊

    1. Et d’autres outils de ce type sont en cours ! A venir prochainement 🙂

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.