une petite fille de 6. ans s'habiller seule
|

Comment s’habiller sans dispute le matin ?

« Je ne porterai pas ça ! » Quel parent n’a jamais entendu cette phrase le matin de la part de sa progéniture ? La bataille du matin pour savoir comment s’habiller pour l’école ne nous aide pas à démarrer du bon pied ! Même si l’armoire de votre enfant est remplie d’une multitude de vêtements adaptés à tous les temps et à toutes les occasions, vous grimacez au petit déjeuner lorsque votre fille s’est habillée avec un short à coeurs violets, un débardeur Reine des Neiges avec les tâches de la dernière sortie et des sandales vertes.

Peut être avez-vous même anticipé la veille et avez-vous préparé une tenue ? Mais le matin venu, il est hors de question pour votre enfant de porter ces vêtements.


Créer des tenues ou acheter des ensembles

Pour les plus jeunes enfants, créez des « tenues » sur un cintre ou par pile les éléments qui vont bien ensemble. Par exemple, un pantalon, un t-shirt et un gilet assortis. Si vous utilisez des cintres, n’hésitez pas à suspendre la tenue complète sur un même cintre. Cela donnera à votre enfant le pouvoir de choisir une tenue complète et de s’habiller seul. Et de votre côté, cela vous permet d’avoir l’esprit tranquille en sachant que ce ne sera pas un désastre en matière de mode.

De temps en temps, et si vous trouvez votre bonheur, n’hésitez pas à acheter des ensembles, et le tour est joué en un clin d’oeil.

Petit rappel : n’oubliez pas de mettre la penderie ou les tiroirs à une hauteur adaptée à vos enfants. De cette façon, ils peuvent les atteindre et se servir de façon autonome. Des petites clés qui leur permettent de se sentir capables et indépendants 🙂


Contrôler l’environnement

Je ne vous parlerai jamais de « contrôler » vos enfants et ce n’est pas l’objectif. Par contre, vous pouvez contrôler l’environnement. Il est facile pour un adulte de comprendre qu’il est hors de question de porter des sandales en février. Pour éviter ce genre de discordes, retirez-les simplement du placard. Il est vivement conseillé de ne laisser à disposition que les vêtements que vous estimez de saison. En proposant un choix approprié, les enfants appréhendent petit à petit comment s’habiller en été ou en automne.

Si certains vêtements ne conviennent pas à l’école, séparez-les dans une autre section, boîte ou placard. Donnez à vos enfants le pouvoir de choisir comment s’habiller, à condition que cela provienne du tiroir ou du placard de l’école.

Ne négliger pas le confort des vêtements

Votre enfant déteste les étiquettes ? Ce jean le gratte ? Ce t-shirt lui serre le cou ? Sachez que certains enfants sont plus sensibles que d’autres aux étiquettes, aux coutures et à certains tissus. Si votre fils ou votre fille pique une crise lorsque vous lui suggérez de porter tel ou tel vêtement (parce que l’étiquette le démange ou que le tissu lui donne une sensation désagréable sur la peau), respectez cela et supprimez ces choix de vêtements.


Laisser couler 🙂

La meilleure stratégie pour éviter les luttes de pouvoir et favoriser l’indépendance est de « laisser faire » et de permettre à votre enfant de faire ses propres choix vestimentaires. Pas facile hein ?

Soyez patient et apprenez-lui à « assortir les couleurs » ou les « motifs » si cela vous rassure. Mais n’oubliez pas que la beauté est bien subjective et différente pour chacun d’entre nous. Pour votre enfant aussi ! Il est bien plus important que votre enfant se sente indépendant et capable de faire des choix en ayant un certain contrôle sur sa journée.

Les enfants ont l’impression que ce sont les parents qui décident de tout. Offrez-lui un grand boost de pouvoir positif en le laissant choisir ses propres vêtements et s’habiller seul. Ainsi, vous encourager son autonomie et vous vous évitez des disputes de bon matin.


A lire également

5 Commentaires

  1. Article très intéressant, j’aime bien en particulier l’idée d’avoir (au moins quelques) ensembles sur cintres prêts à l’emploi ! Car je constate aussi ici combien les enfants ont besoin de prendre leurs propres décisions pour se sentir devenir grands. Pour éviter les gros ratages vestimentaire, il suffit de leur faire choisir entre A et B, avec des A et des B qui sont cohérents en terme de mode. Comme ça tout le monde est content, sans heurts. Tellement simple… mais encore faut-il y penser, merci !

  2. Merci Amadine pour votre article qui aborde un problème que de nombreux parents de jeunes enfants doivent rencontrer.

    Il s’agit d’une phase de transition et d’autonomie que l’on observe généralement entre cinq et six ans, mais qui peut aussi se produire à d’autres moments de leur développement.

    Cette réaction n’a rien d’anormal (et c’est son absence qui devrait nous préoccuper), mais elle ne facilite pas la vie des parents.

    Ton conseil est excellent et c’est ce que nous pouvons faire de mieux.

    Cependant, j’essaierais de leur proposer des choix précis qui les obligent à réfléchir dans le sens de « est-ce que je choisis aujourd’hui les chaussures de ski noires qui sont lourdes aux pieds ou les marrons où il faut faire un nœud avec les lacets ? ». Et en faisant ces propositions, j’éviterais évidemment de parler de sandales qui ne seraient pas de saison.

  3. Cet article est très intéressant et propose une excellente perspective sur le sujet. En effet, s’habiller le matin peut parfois être une source de disputes entre les membres d’une famille. En conséquence, il est essentiel de trouver des moyens pour résoudre ce problème et pour éviter des conflits inutiles.

    En tant que brain coach, je trouve que cet article s’applique à mon travail. En effet, mes principales missions sont d’aider mes clients à trouver des moyens de résoudre des problèmes, et cet article nous offre une excellente vue d’ensemble sur la manière de le faire. En plus de proposer des conseils pratiques pour résoudre les conflits liés à l’habillement, cet article nous aide à réfléchir aux façons dont nous pouvons appliquer les mêmes principes à d’autres situations. Cela peut vraiment ouvrir la voie à des solutions plus durables et plus satisfaisantes pour toutes les parties impliquées.

  4. Merci pour toutes ces astuces, toutes très pertinentes ! C’est la bataille chaque matin avec ma fille et mon fils, qui ne sont jamais d’accord avec la manière dont on veut les habiller ! Ma fille développe déjà ses propres goûts, et mon fils s’habillerait bien en short toute l’année (la même idée que les sandales !). J’ai essayé de contrôler leur environnement en mettant les affaires d’été de côté en hiver, mais mon fils continue de me réclamer ses shorts ! C’est quand même une astuce efficace de faire ce tri pour limiter les désaccords !
    Je me soucierai aussi plus de leur confort à l’avenir et je vais aussi tout simplement essayer de laisser couler ! Après tout, la tenue vestimentaire est aussi une forme d’expression !

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.