routine matinale joyeuse et sereine en famille
| |

Routine du matin : comment préparer les enfants dans la bonne humeur ?

Je vous invite à découvrir un excellent article issu du blog Aha!Parenting intitulé « Getting your child out the door in the morning », traduit par mes soins avec l’aimable autorisation du Dr Laura Markham. Auteure des livres Peaceful Parent, Happy Kids, Peaceful Parent, Happy Siblings et du dernier Peaceful Parent, Happy Kids Workbook, elle nous propose ici des conseils pour repenser la routine du matin et la rendre plus sereine.

« Maintenant que l’école a repris et que je dois mettre les deux enfants à la porte et me rendre au travail, je suis toujours en retard. J’ai beau me lever tôt et tout préparer la veille, mon enfant de 4 ans est tellement lent que c’est un cauchemar.

Quelle que soit la façon dont je formule la demande, « Habillons-nous pour pouvoir manger, qui peut faire ça le plus vite, faisons la course, ou qui veut être un guépard ou une tortue, tu veux le faire ou je t’aide, choisis entre ces deux t-shirts, etc' », il prendra la position opposée ou commencera à pleurnicher ou s’effondrera sur le sol… Il refuse de bouger, impossible de l’aider à s’habiller, ce qui est pourtant nécessaire pour ne pas perdre une autre demi-heure dans notre routine du matin……

Têtu, il enlève tous ses vêtements parce qu’il ne l’a pas fait lui-même ……. Il dit « Je ne veux pas me lever ou faire pipi » même si je sais qu’il doit faire ces choses et il est si lent que je me retrouve à en perdre la tête… Pendant ce temps là, j’ai mon fils de 17 mois sur la hanche qui pleure et réclame à manger…. Je souhaiterais tellement que nous ayons tous un seau d’amour aussi plein que possible, et non un seau vide comme c’est le cas lorsque nous arrivons à l’école et au travail. »

Cela vous semble familier ?

La mauvaise nouvelle, c’est que même en faisant tous les efforts possibles, en offrant des choix, en transformant la situation en jeu, en se préparant la veille, rien ne garantit que tout se passera bien. Ces éléments aident énormément, mais parfois les besoins des enfants et des adultes sont tout simplement incompatibles.

De quoi un enfant de quatre ans a-t-il besoin le matin ?

Eh bien, tout le monde est différent, mais la plupart d’entre nous ont besoin d’un peu de temps pour faire la transition entre le sommeil et une activité intense. La plupart des enfants rechignent à se sentir poussés. La plupart des enfants de quatre ans ont besoin de « le faire eux-mêmes ». Ils veulent prendre leur propre décision quant au moment où leur corps a besoin de faire pipi. Et je n’ai jamais rencontré un enfant de quatre ans qui comprenne pourquoi cette réunion à laquelle maman doit se rendre est plus importante que de savoir s’il peut trouver sa petite voiture.

Ne serait-il pas formidable que tous les parents puissent bénéficier d’horaires flexibles, afin que nos bambins aient plus de temps le matin pour commencer leur journée de façon plus sereine ? Malheureusement, ce n’est pas envisageable pour de nombreuses familles.

Alors quelle est la solution ? Re-pensez votre routine matinale. Et si votre tâche principale était de créer un lien émotionnel ?

De cette façon, votre enfant aurait un « seau plein ». Non seulement il serait plus à même de coopérer avec vous pour se préparer, mais il serait aussi plus à même de relever les défis de sa journée. Voici comment procéder.

routine du matin en douceur

Mettez tout le monde au lit le plus tôt possible

Si vous devez réveiller vos enfants le matin, c’est qu’ils ne dorment pas assez. Vraiment ! Les êtres humains se réveillent lorsqu’ils ont suffisamment dormi ! Chaque heure de sommeil en moins rendra vos matins plus difficiles. Donc, si vous tirez votre enfant du lit, faites de l’heure du coucher une priorité absolue.

Mettez-vous au lit plus tôt aussi

Si vous devez utiliser un réveil, c’est que vous ne dormez pas assez. (Désolé.) La routine du matin requiert une créativité et une énergie importantes de la part des parents. Vos enfants comptent sur vous pour commencer votre propre journée avec un « seau plein ». Il est impossible de rester patient lorsque vous êtes épuisé. Et si vous courez partout en essayant de vous doucher et de vous préparer, vous ne pouvez pas donner aux enfants la patience dont ils ont besoin de votre part.

Prévoyez du temps supplémentaire

Levez-vous plus tôt que vos enfants pour être habillé et bien centré émotionnellement avant d’interagir avec eux. Prévoyez d’arriver systématiquement au travail quinze minutes avant l’heure prévue. La moitié du temps, vous n’y arriverez pas, mais vous ne vous mettrez pas en colère contre vos enfants parce que vous ne serez pas en retard. L’autre moitié du temps, vous commencerez votre journée de travail de manière plus détendue et vous serez plus efficace au travail.

Et si vous utilisez de temps en temps un minuteur, voici quelques exemples qui peuvent vous sortir d’une situation qui dégénère le matin.

Préparez la veille au soir.

Sacs à dos, porte-documents, déjeuners préparés, vêtements disposés, cafetière préparée, petit-déjeuner prévu. Impliquez aussi les enfants la veille, pour qu’ils choisissent leurs vêtements et trouvent ce fameux jouet tant espéré.

Assurez-vous d’avoir cinq minutes de câlins avec chaque enfant au réveil

Je sais, cela semble impossible. Mais si tout le reste est déjà fait, vous pouvez vous détendre pendant cinq minutes. Ce temps de connexion avec votre enfant transformera votre matinée. Vous remplissez le seau de votre enfant avant que la journée ne commence. Et vous vous reconnectez après la séparation de la nuit, ce qui donne à votre enfant la motivation de coopérer au lieu de se battre avec vous. C’est le meilleur moyen d’éviter les pleurnicheries et la résistance du matin.


Créez du lien pour faciliter les transitions

Les enfants trouvent les transitions difficiles et la routine du matin est remplie de transitions. Donc, si sortir du lit est un défi, terminez votre câlin matinal en vous tenant la main lorsque vous descendez les escaliers ensemble. Faites-en un moment de connexion significatif pour votre enfant, pendant lequel vous trouvez tous les deux quelque chose dont vous êtes reconnaissants, ou quelque chose que vous attendez avec impatience aujourd’hui. (Naturellement, la vôtre sera en rapport avec votre enfant).

routine du matin petit déjeuner

Comprenez que les enfants ont besoin de votre aide pour suivre la routine

Si votre objectif est de permettre à votre enfant de bien commencer sa journée, vous devez considérer que votre mission consiste à l’aider à suivre la routine matinale avec plaisir, et non à lui donner des ordres.

Cela peut signifier que vous apportez ses vêtements en bas avec vous et qu’il s’habille à côté de vous pendant que vous nourrissez le bébé afin que vous puissiez l’encourager. « Je remarque que tu as choisi ta chemise bleue. Tu aimes cette chemise….. Tu travailles si dur pour savoir quelle chaussure va à quel pied… Aujourd’hui, tu fredonnes en t’habillant. » N’oubliez pas que s’habiller est votre priorité, pas la sienne. C’est votre présence qui le motive. Il emprunte votre « fonction exécutive » pour se maintenir sur la bonne voie.


Gardez la routine du matin aussi simple que possible

Ainsi, par exemple, vous pouvez repenser le petit-déjeuner. Je sais, vous voulez servir à votre enfant un petit-déjeuner chaud à table. Moi aussi. Mais j’ai un enfant qui n’était tout simplement pas prêt à manger dès qu’il se levait. Si bien qu’à plusieurs reprises, il mangeait régulièrement un sandwich dans la voiture. Pas moins sain, plus paisible et un meilleur début de journée.

Le brossage des dents vous inquiète ? Je lui ai donné une brosse à dents et un gobelet d’eau après son sandwich. Pas de dentifrice le matin pendant quelques mois. Si vous considérez que c’est un trop grand compromis, vous devrez trouver une solution qui vous convient, mais ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas de règles. Pourquoi ne peuvent-ils pas dormir dans le teeshirt et les leggings qu’ils porteront à l’école ? Pourquoi ne pas lui mettre les cheveux en queue de cheval au lieu de les brosser. Ou les tresser après son bain, la laisser dormir avec la tresse et la porter à l’école sans la brosser ?

Donnez des choix

Personne n’aime être bousculé. Veut-il se brosser les dents à l’étage dans la salle de bains, ou debout sur le tabouret de l’évier de la cuisine pendant que vous sortez le bébé de la chaise haute ? Veut-elle mettre ses chaussures en premier, ou sa veste en premier ? Cédez le contrôle chaque fois que vous le pouvez. Vous pouvez penser qu’il devrait aller aux toilettes dès qu’il sort du lit, mais il veut être responsable de son propre corps. Tant qu’il ne mouille pas son pantalon, il est préférable de le laisser prendre cette décision lui-même. Vous ne gagnerez jamais une lutte de pouvoir avec quelqu’un d’autre à propos de son corps.

Jouez la routine du matin

Pendant le week-end, prenez une peluche de maman et de bébé. Faites-leur jouer la routine du matin. Demandez au petit de résister, de pleurnicher, de s’effondrer. Faites en sorte que la maman « perde la tête » (mais n’effrayez pas votre enfant en en faisant trop).

Votre enfant sera fasciné. Ensuite, donnez à votre enfant le rôle de la « maman » et jouez à nouveau le scénario, avec vous dans le rôle de l’enfant. Faites en sorte que ce soit drôle pour que vous puissiez tous les deux rire et évacuer la tension. Veillez à inclure des scénarios dans lesquels l’enfant va à l’école en pyjama, ou la maman va au travail en pyjama, ou l’enfant doit crier à la maman de se dépêcher et de se préparer, ou la maman dit « On s’en fiche de cette réunion ! Disons au patron que c’est plus important de trouver ta voiture miniature ! »

Usez de l’imagination pour ce qu’il ne peut pas avoir dans la réalité. Vous apprendrez peut-être quelque chose sur la façon de faire mieux fonctionner les choses. Il est presque certain que vous verrez votre enfant faire preuve de plus de compréhension et de coopération le lundi. Au moins, les rires désamorceront la tension.

partir à l'école à l'heure

Établissez impitoyablement vos priorités

Si vous êtes un parent isolé, vous n’avez pas besoin que je vous dise de remettre à plus tard tout ce qui n’est pas essentiel. Même si vous êtes deux parents à la maison, si les deux parents travaillent à plein temps alors que les enfants sont petits, il n’y a tout simplement aucun moyen de faire quoi que ce soit de « supplémentaire » pendant la semaine. C’est la seule façon d’aller se coucher suffisamment tôt pour être de bonne humeur le matin. Et votre enfant dépend de votre bonne humeur pour réguler la sienne. Ne vous inquiétez pas, ces années ne durent pas éternellement. Vous posez de merveilleuses bases pour qu’il prenne de plus en plus en charge sa propre routine matinale.

La vie moderne exerce des pressions sur les enfants et les parents qui nuisent au lien que nous entretenons avec nos enfants. Mais nous avons besoin de ce lien pour atténuer le rythme effréné de la vie. Nos enfants en ont besoin, non seulement pour coopérer, mais aussi pour s’épanouir. Heureusement, lorsque nous faisons de la connexion notre priorité, tout le reste devient un peu plus facile.


Rendez la routine du matin amusante

Voici le message d’une maman qui a décidé de transformer ses matins stressants en matins joyeux. Que faudrait-il pour que vous fassiez cela ? Pourquoi ne pas essayer ?

« Je me surprends à attendre avec impatience le moment de la matinée où nous enfilons manteaux et chaussures pour partir à l’école, car nous en avons fait un moment d’amusement et de connexion. Les trois enfants courent à tour de rôle dans mes bras pour recevoir un gros câlin. Puis je les aide à mettre leurs chaussures/manteaux après les avoir attrapés. Ensuite nous faisons la course pour monter dans la voiture ou le vélo et nous faisons semblant que c’est un avion ou un bateau… nous rions et nous nous amusons tellement… et nous commençons notre journée heureux ! Avant, c’était un moment stressant, je leur criais dessus, ils ne coopéraient pas, et je me mettais en colère. Quelle différence ! »

A lire également

11 Commentaires

  1. De très bons conseils et plein de bon de sens, même si on n’y arrive pas tous les matins, faire son maximum pour en faire au moins quelques uns 🙂

  2. Merci pour cet article avec d’excellents conseils 😉 Trop souvent, le matin c’est la course et nous ne prenons pas suffisamment soin les uns des autres. Merci pour ces rappels 😉

  3. Wow ! faut vraiment que j’essaye toutes ces astuces! Ok, la base c’est la créativité 🙂
    Merci pour cette belle initiative de traduction et ce partage!

  4. Juju Gribouille dit :

    Ma petite n’a que 18 mois, mais elle a déjà ses habitudes…Je vois que vers 4 ans, ça ne sera pas facile tous les matins 🙂 J’ai bien aimé l’idée de « jouer la routine du matin », ça doit être rigolo à faire 😀

  5. Merci pr ce bel article avce plein de beaux conseils ! Celui que je préfère est la préparation de la veille ! Je vais l’appliquer 😉

  6. C’est vrai que les matins et les soirs sont souvent des sources de stress (pour les préparer ou pour les coucher à l’heure!) Quelques jours après la rentrée, j’ai tout simplement demandé à mon loulou s’il préférait que je le lève plus tôt pour qu’il ne soit pas pressé ou plus tard pour qu’il puisse dormir un peu plus. Il a demandé à être levé plus tôt : donc nous avons le temps pour un câlin, pour quelques jeux parfois…Mais il reste que c’est souvent compliqué, tout simplement parce qu’il sait qu’il y a l’école à la fin de cette routine matinale!
    Moi, je me lève une heure avant eux, pour avoir un temps pour moi (si mon petit dernier n’a pas fini sa nuit!!) et être pleinement avec eux après ça!

  7. Merci pour ces conseils plein de bon sens. Après les périodes de vacances, les routines du matin sont assez difficiles à reprendre. Pour ma part, je ne rate pas les câlins du matin et du soir et on prend notre temps. C’est un peu le carburant pour passer une bonne journée et faire de beaux rêves.

  8. Maïté Verhoeven dit :

    Merci pour cet article. Je suis maman d’un grand garçon de 10 ans. A cet âge, il y a évidemment plus d’autonomie mais certains conseils de cet article sont de vraies piqûres de rappel pour moi. Je reconnais aussi certaines décisions de l’enfant qui peuvent sembler illogique et faire perdre du temps – mon fils s’habille, se brosse les dents et vient déjeuner – mais il n’est toujours pas coiffé à ce moment-là :-D. J’ai finalement lâcher prise et lui ai laissé construire sa propre routine en lui communiquant de temps en temps l’heure qu’il a naturellement tendance à perdre de vue 😉 Et j’avoue apprécier les congés scolaires lorsque durant 1 semaine ou 2 cette routine peut être mise en pause.

  9. Maïté Verhoeven dit :

    Merci pour cet article. Je suis maman d’un grand garçon de 10 ans. A cet âge, il y a évidemment plus d’autonomie mais certains conseils de cet article sont de vraies piqûres de rappel pour moi. Je reconnais aussi certaines décisions de l’enfant qui peuvent sembler illogique et faire perdre du temps – mon fils s’habille, se brosse les dents et vient déjeuner – mais il n’est toujours pas coiffé à ce moment-là 😀. J’ai finalement lâcher prise et lui ai laissé construire sa propre routine en lui communiquant de temps en temps l’heure qu’il a naturellement tendance à perdre de vue😊. Et j’avoue apprécier les congés scolaires lorsque durant 1 semaine ou 2 cette routine peut être mise en pause.

  10. Mes enfants sont plus grands, mais effectivement mon fils était lent, mais j’avais de la chance qu’il soit coopératif. Ma fille par contre, j’avais à faire à un ours tous les matins, et quelques fois encore, alors j’ai trouvé l’astuce, de la réveiller 30mn avant, et de lui laisser 2 ou 3 fois 5mn qu’elle me réclame, qui sont en fait des 10-15mn, et je lui ai aussi expliqué que ce n’était pas marrant pour moi de réveiller mon enfant avec amour, envie de lui faire un câlin, et me faire crier dessus. Et au final, elle est encore 10-15mn un peu lente et fatiguée, mais elle est agréable maintenant, et ça change tout.
    également je lui demande de se coucher plus tôt, surtout si je vois que le réveil redevient dure. je la décale de 15mn par 15mn.
    Il est vrai que nos temps modernes bouleverse tout, mais franchement je n’ai pas envie de repartir à l’âge de pierre ! Mais juste Être réveillée par le réveil est un stress pour moi, il est mis par sécurité, mais il doit faire son job 2 fois par an !
    Le temps de 5mn de câlins est top, mais comme ils sont grands, là c’est moi qui en rêve !

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.