Enfants qui jouent librement aux figurines
|

Le jeu libre, un jeu d’enfant

On peut te confier un petit secret ? Tu n’es pas obligé de rôder et d’essayer constamment de divertir et d’occuper tes enfants. En fait, selon les experts, il est important pour les petits et leur imagination de commencer à encourager leur indépendance grâce au jeu libre. Selon le chercheur Jaak Pankseek, le jeu serait un moyen physiologique favorisant le développement et l’équilibrage émotionnel des petits. Hmmm, d’accord mais …

Qu’est ce que le jeu libre ?

  • Spontané : l’enfant décide quand il veut jouer, il mène le tempo.
  • Autogéré : l’enfant est le maître de ses choix et de ses décisions.
  • Non structuré : l’enfant joue sans contrainte, sans quête de résultat.

Contrairement aux activités dirigées ou structurées, l’objectif n’est pas de réussir, mais d’encourager la créativité, l’autonomie et la confiance en soi des enfants. En bref, l’apprentissage par l’expérience.

Pourquoi le jeu libre est important pour le développement global de l’enfant ?

C’est un moment de « pause », pour l’enfant, pour l’adulte, dans une société qui va toujours plus vite. Nous, parents, avons souvent pour habitude de surcharger le planning de nos jeunes enfants entre l’école, les activités extra-scolaires, les invitations à droite et à gauche. Nous avons du mal à accepter l’ennui et à accepter que nos enfants s’ennuient. Et pourtant, l’ennui peut être le début du jeu libre, de la motricité libre et de leurs apprentissages. Un temps dédié pour s’amuser, découvrir, expérimenter, tester, et tout simplement prendre du plaisir. Le jeu libre est un élément fondamental pour le développement de l’enfant, de ses aptitudes cognitives, motrices mais aussi intellectuelles.

le jeu libre et la musique

Développer son autonomie et sa confiance en lui

Les jeux libres donnent la liberté d’établir ses propres règles, de contrôler son propre monde. Les enfants apprennent et comprennent qu’ils peuvent faire des choix et apprendre de leurs choix. A travers le jeu libre, il peut expérimenter sans craindre l’échec. Il découvre que tout le monde peut se tromper et que c’est d’ailleurs de ses erreurs que l’on apprend.

Stimuler la créativité

Contrairement au temps passé devant un écran, l’enfant doit être actif pendant le temps de jeu libre pour se divertir. Au début, il se peut qu’il rôde autour de vous pendant de longues minutes. Mais ne soyez pas trop rapide pour les aider à sortir de leur ennui. Vous serez surprise de voir à quelle vitesse ils se sont lancés vers de nouvelles aventures et l’apprentissage de nouvelles habiletés.
Comme son nom l’indique, c’est un jeu imaginé et dirigé par l’enfant. Il pourra imiter, donner vie à du matériel et créer diverses utilisations.


Développer sa capacité à résoudre des problèmes

Faire des choix et trouver des solutions de manière indépendante lorsque les enjeux sont faibles peut s’avérer très bénéfique et pédagogique pour les enfants. Ainsi, si votre enfant d’âge préscolaire vient vous voir pour résoudre un problème survenu pendant son jeu, essayez de lui demander comment il résoudrait le problème si vous n’étiez pas là.

Accroître la concentration

Pendant le jeu libre, les enfants n’ont pas besoin de vérifier constamment auprès de quelqu’un d’autre s’ils font bien les choses. Sans distraction, ils peuvent atteindre un état de concentration prolongé c’est-à-dire qu’ils sont totalement absorbés par une tâche (et ils y prennent du plaisir !).
Lorsqu’ils choisissent leur activité selon leurs envies, leurs besoins et leurs périodes sensibles, les enfants persévèrent, structurent leurs idées et concentrent naturellement toute leur attention.

Développer ses habiletés émotionnelles et sociales

Les enfants sont régulièrement confrontés à des situations qu’ils ne peuvent maîtriser : une séparation, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur, une maladie, une dispute… Favoriser le jeu libre leur permet de revivre ces situations, prendre différents rôles et en prendre le contrôle tout en expérimentant différentes émotions. Ainsi, avec le jeu de rôle, il extériorise ses peurs et ses angoisses afin de retrouver un esprit plus calme.
Jouer librement avec d’autres enfants leur permet également d’apprendre à s’affirmer, à négocier, à partager mais aussi à contrôler leurs émotions et leurs impulsions.

fille et garcon jeu libre ensemble

Quel(s) rôle(s) pour l’adulte ?

Les plus petits ont besoin de la présence de l’adulte à proximité. Se sentir en sécurité, aimé et en confiance offrira à l’enfant le cadre nécessaire pour jouer seul et se lancer dans le jeu libre.

L’adulte peut endosser différents rôles :

  • Observateur : vous découvrez les intérêts de l’enfant et limiter votre intervention. L’enfant est maître de son jeu et vous prenez plaisir à l’observer.
  • Organisateur : notamment pour prévoir un environnement sécuritaire et des jeux adaptés à son développement et à ses compétences.
  • Partenaire de jeu : attention vous n’avez que le rôle secondaire. La star c’est votre enfant, laissez le s’interroger, chercher et trouver des solutions.

« Aide-moi à faire seul »

Maria Montessori

Comment encourager le jeu libre ?

Il ne sait pas jouer seul

Supposons que votre enfant n’ait pas l’habitude de jouer de façon indépendante. Dans ce cas, vous pourriez commencer par l’aider à comprendre ses options de jeu en disant quelque chose comme : « Pendant que je passe un coup de fil pour mon travail, tu peux faire un dessin, assembler un puzzle ou utiliser des blocs pour construire quelque chose. J’ai hâte de voir ce que tu as accompli par toi-même pendant que j’étais occupé. »

Prévoir un temps suffisamment long

Les adultes sont aussi les gardiens du temps et de l’espace . Il est important de veiller à laisser suffisamment de temps à l’enfant pour créer, jouer, expérimenter, terminer son jeu.


Un nombre limité de jeux

Pour éviter que votre enfant ne s’éparpille, il est préférable de limiter le nombre des jouets dans sa chambre et d’organiser une rotation. Lorsqu’il s’agit d’aider les tout-petits à se concentrer, il faut en faire moins. Mettez certains jouets hors de vue et placez-en d’autres là où ils peuvent être découverts. Les cubes de construction deviendront de nouveau excitants s’ils ont disparu pendant un certain temps.

Jouer en plein air

Pourquoi ne pas lui proposer de jouer dehors ? L’enfant sera d’autant plus actif si il joue en plein air, dans un environnement riche en découvertes avec le monde, réel ou imaginaire. Grâce aux activités physiques, il expérimentera avec son corps, il pourra tester ses limites, se lancer un défi physique et prendre de petits risques. 

Dans son livre Les lois naturelles de l’enfant, Céline Alvarez recommande que la circulation entre l’intérieur et l’extérieur soit facilitée afin que les enfants puissent sortir librement.

un petit garçon explore librement en plein air

Du matériel de récupération

Préparez et mettez à disposition un bac avec des objets de récupération et du matériel qui n’a pas d’usage spécifique (boîtes, cartons, bouteilles vides…). Des bouts de tissus deviendront à tour de rôle un pansement pour la poupée, un gâteau pour la dînette ou encore un terrain de jeu pour les légos.  Un bouteille pourra devenir un instrument de musique, un récipient pour transvaser, un pot à crayons, un rond point de circuit…

Utilisez ce que vous avez à la maison

Ne cherchez pas trop loin des idées de jeu libre. On a tous à la maison de la pâte à modeler, des jeux de construction, des petites voitures, une dînette, des poupées, des personnages, des animaux ou du matériel d’activités créatives.


Ensuite, restez assis, prenez un livre et laissez votre enfant faire le reste.

En grandissant, l’enfant cherche à jouer en échappant aux regards de l’adulte. Le jeu libre et les jeux plus pédagogiques sont complémentaires. N’hésitez pas à alterner pour que l’enfant n’adopte pas de préférence trop marquée.

Et chez vous, dans quelles aventures se lancent vos petits bouts ? Partageons ensemble leurs expériences et leurs exploits !

A lire également

4 Commentaires

  1. Je pense aussi que c’est super important de ne pas « driver » les enfants, grâce au jeu libre dont tu parles. Ils le sont suffisamment pour le reste : cadre scolaire, cadre à la maison (douches, repas etc). Et puis, c’est plus reposant pour le parent, moins de pression !

    1. Oui, en effet, tout un équilibre à trouver pour l’épanouissement de l’enfant et celui des parents.

  2. jenniferbosquillon dit :

    j’ai sans doute loupé le coche avec mon grand! il ne sait pas jouer seul ! tout le temps dans mes pattes! je vais essayer tes conseils merci!

    1. Ce n’est pas simple non plus pour ma fille mais petit à petit ça se met en place 🙂

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.