l'émerveillement d'un enfant devant un fleur
|

Cultiver l’émerveillement de nos enfants – C. L’Ecuyer

« Maman, je m’ennuie. Je ne sais pas quoi faire. »
Combien de fois avez-vous entendu cette phrase ? En tant que parent, je trouve parfois ce cri véritablement déroutant. Comment et pourquoi nos enfants peuvent-ils s’ennuyer, nous qui ne rêvons que d’un instant de tranquillité et de calme. Dans son livre « Cultiver l’émerveillement », Catherine L’Ecuyer, docteur en sciences de l’éducation et psychologie, prend ici le parti de l’émerveillement.

Un besoin fondamental, inné, que notre époque a perdu de vue et qu’il faut replacer au coeur de l’éducation. Elle attire notamment l’attention sur les conséquences de l’utilisation des écrans et de la stimulation excessive des jeunes enfants. Selon elle, les enfants d’aujourd’hui sont sur-stimulés par le monde qui les entoure. Cela peut provoquer de la démotivation, de l’ennui mais surtout engendrer de l’hyperactivité et favoriser l’inattention. Enfin, elle encourage à consacrer du temps à explorer le monde réel, afin de cultiver la soif naturelle d’apprendre de nos enfants.

livre cultiver l'émerveillement de nos enfants

Notre époque ne cesse d’éloigner nos enfants de leurs aspirations naturelles, des activités spontanées, de la nature, du jeu libreDès leur plus jeune âge, ils sont trop souvent confrontés aux bruits, aux écrans, aux rythmes frénétiques. Ils enfants doivent aussi souvent faire face à des attentes élevées en terme de résultats scolaires. Même les écoles ont recours à tous les moyens possibles pour « motiver » et éviter que les enfants ne s’ennuient. Leur curiosité naturelle, leur expérience de la beauté et du silence, qui devraient normalement bercer leur enfance, sont étouffées.

« L’enfant naît avec le désir d’apprendre et de connaître. C’est quelque chose d’inné en lui. Or, dans un monde de surconsommation, d’espaces tapissés par des écrans, de bruit et de rythme effréné, l’émerveillement s’endort. »

Catherine L’Ecuyer

Qu’est ce que l’émerveillement ?

L’émerveillement, inné chez l’enfant, est un désir intérieur d’apprendre. L’émerveillement est à l’origine de la conscience de la réalité, donc de l’apprentissage. La portée de l’émerveillement, qui se situe à un niveau métaphysique, est plus grande que celle de la curiosité.

Ainsi, l’auteure nous suggère d’observer nos enfants et de noter leur formidable faculté d’émerveillement pour des détails du quotidien. N’importe quelle maman pourra se réjouir de voir son enfant s’émerveiller devant le lave linge en train de tourner.



D’où leur vient cette capacité extraordinaire ?

De l’observation. Les tout jeunes enfants prennent le temps d’observer les choses qui les entourent. Ils entendent et voient « mieux » que nous adultes car ils ont cette capacité à porter leur attention sur des détails que nous ne voyons plus. Emmenez votre enfant en forêt et regardez le jeter les feuilles en l’air et les observer retomber. Partez en bord de mer ou en promenade le long d’une rivière pour écouter le bruit des vagues. Ou tout simplement regardez les nuages se déplacer lentement dans le ciel.

l'émerveillement livre de Catherine L'Ecuyer

Pourquoi nos enfants s’ennuient ?

Dans notre quête pour faire des enfants des adultes le plus rapidement possible, nous empêchons nos enfants de 5, 10 et 15 ans de découvrir le monde avec le même sens de l’émerveillement qu’ils possédaient lorsqu’ils étaient tout-petits. Pour permettre aux enfants de découvrir le monde avec émerveillement, il faut les traiter comme des enfants. Encourageons-les à explorer véritablement leur monde avec un sens du mystère. Evitons de les traiter comme des mini adultes qu’il faut remplir de connaissances déterminées par les adultes.

De ce point de vue, l’ennui est le symptôme d’une sur-stimulation persistante qui émousse l’appréciation de la vraie beauté par l’enfant.

D’ailleurs, si il y a bien une activité que je vous recommande pour un temps de pause et de détente avec vos enfants ; le coloriage de mandalas. Par ici, vous retrouverez pourquoi cette activité nous fait du bien !

Un environnement trop enrichi

C’est certainement le genre de livre qui vous fait réfléchir davantage à vos propres choix de vie, à votre propre rythme mais aussi à prendre du recul pour observer le rythme et l’environnement imposés à votre enfant.

J’ai toujours fait attention à ne pas avoir « trop » de jeux, de livres, de matériel à disposition de Little B. Lorsque j’estime qu’il y en a trop, je range une partie dans un placard ce qui me permet de faire une rotation et ce qui émerveille Little B lorsqu’ils sont de nouveaux à disposition.

Pour palier aux excès qui peuvent survenir à Noel ou aux anniversaires, nous faisons le tri dans les livres et les jeux afin de sélectionner ce que Little B accepte de donner ou vendre. La première fois, c’était un peu difficile pour elle de s’en séparer donc, nous avions décidé de les mettre dans un carton et d’y réfléchir. Quand nous avons ouvert le carton de nouveau, elle a encore trié et a laissé dans le carton ce dont elle voulait bien se séparer. Aujourd’hui, elle le fait avec enthousiasme et fierté.

En résumé

Ce livre est donc une critique sociale profonde, tout en révélant les pathologies d’un monde qui roule à toute vitesse. Un monde qui gave ses plus jeunes de stimulations technologiques, à défaut de bien étancher leur soif de découvertes.

L’auteure précise que son livre n’a pas pour but de devenir une autre « approche mécaniste » de l’éducation des enfants. Elle ne propose pas de solutions rapides et formatées. Catherine L’Ecuyer a puisé dans divers domaines tels que la philosophie, la neurologie, la pédiatrie, la psychologie de l’éducation et d’autres disciplines pour exposer et défaire des mythes. Son objectif est de nous pousser à nous interroger sur comment redonner aux enfants les moyens et outils pour qu’ils puissent s’épanouir.

L’importance des relations entre les adultes et les enfants est bien soulignée. En particulier les relations sécurisées et de confiance avec les personnes qui s’occupent d’eux, qui permettent à l’enfant d’explorer avec confiance et sérénité son environnement.


Mon avis sur le livre « Cultiver l’émerveillement »

Je recommande sans hésiter ce livre aux parents de jeunes enfants. Je pense que Catherine L’Ecuyer est une voix précieuse qui s’ajoute au poids des préoccupations concernant l’enfance moderne, la gestion des écrans, la sur-stimulation. Elle aide les parents à se soulager des apprentissages accélérés et précoces par leurs enfants, et qui les laissent avec des enfants de plus en plus agités. Des enfants qui peuvent être surchargés de jouets et pourtant gémir avec une véritable détresse, « Maman, je m’ennuie tellement ! ».

Le chemin et les réflexions que propose l’auteure sont à la portée de tous. Simple, claire, elle sait nous accompagner pour nous aussi, adultes, apprendre à nous émerveiller de nos enfants, à leur faire confiance et à accompagner leur curiosité naturelle.

Pour poursuivre votre lecture sur les effets des écrans, je ne peux que vous conseiller le dernier livre du même auteure, Ces écrans qui absorbent nos enfants.

Et vous, avez-vous lu “Cultiver l’émerveillement ” ? Quel livre de parentalité a changé ou eu un impact sur votre vie de parent ?


A lire également

8 Commentaires

  1. Je partage à 1000% ce point de vue ! Il rejoint d’ailleurs beaucoup le mouvement « slow parenting », qui invite à ralentir le rythme et à laisser les enfants jouer de façon libre, ce qui développe leur imagination et leur créativité 😊

  2. Merci pour ce super article !
    Moi aussi je partage assez ce constat.
    Quand mes enfants me disent qu’ils s’ennuient c’est par ce qu’ils veulent regarder la télé. Si je leur dit de faire autre chose il trouve rapidement une activité par eux même où ils inventent un jeu.

  3. En tant que parent je suis bien d’accord avec le contenu de cet article. Il n’y a pas de livres spécifique qui a changé ma perception. Avant même de devenir parent je voyais déjà les effets dévastateurs de notre « rythme de vie » sur les enfants autour…et je savais que c’était un point auquel je devais vraiment prêter une bonne attention.

  4. Je n’ai pas lu ce livre, mais je suis bien d’accord avec le fait que les enfants sont surstimulés et absorbés par les écrans. Mon grand me dit parfois qu’il s’ennuie, même s’il n’a pas la télé. J’avais lu que l’ennui était aussi une bonne chose pour les enfants, que ça leur permettait de développer leur imagination. Cette phrase sortie de la bouche de mon grand ne m’inquiète donc pas : « oui, tu t’ennuies, et bien c’est une bonne chose et que je suis sûre que tu vas trouver de quoi t’occuper! »

  5. J’ai bien envie de lire ce livre, merci d’en avoir partagé le contenu
    Je suis tout à fait d’accord il faut laisser le temps de la découverte et de l’émerveillement aux enfants et éviter la sur-stimulation technologique. Même à nous, adultes, ça fait du bien, ça apaise et booste notre créativité

  6. sakuracraftsbloggmailcom dit :

    Il a l’air hyper intéressant !! je le mets sur ma liste à lire !! Merci belle découverte !

  7. Merci pour cette découverte.
    Il me reste plus qu’a essayé de cultiver l’émerveillement en classe avec mes élèves ! 🙂

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.