une maman qui utilise l'amour conditionnel en punissant sa fille
4.9
(24)

L’amour inconditionnel pour nos enfants est une aspiration universelle, mais dans la réalité, il peut être facile de tomber dans l’amour conditionnel sans s’en rendre compte.

L’amour conditionnel se manifeste lorsque nous imposons des conditions ou des attentes à notre amour pour nos enfants. Cela peut inclure des messages implicites tels que « Je t’aimerai plus si tu obtiens de bonnes notes » ou « Si tu ne te comportes pas bien, je ne te parlerai plus », « si tu fais cela, tu auras un câlin »…

Cet amour conditionnel a bien entendu des effets négatifs sur l’estime de soi de l’enfant. Il peut ressentir une pression constante pour répondre aux attentes de ses parents afin de se sentir aimé et valorisé. Il peut aussi se sentir anxieux et stressé à l’idée de les décevoir.

Je tiens à rappeler que pratiquer l’amour conditionnel n’est pas un choix délibéré pour la plupart des parents. Cela peut provenir de schémas de comportements appris dans leur propre éducation. Cependant, en prenant conscience de cela, les parents peuvent commencer à travailler pour changer leur approche et développer une relation parent-enfant basée sur l’amour inconditionnel.

Voyons ensemble comment éviter cela !

Où se cache l’amour conditionnel ?

En tant que parent, vous voulez le meilleur pour votre enfant et leur montrer votre amour. Mais avez-vous remarqué que vos actions peuvent parfois être conditionnelles sans que vous en soyez conscient ?

L’amour conditionnel, cette idée que nos enfants doivent se comporter d’une certaine manière pour mériter notre affection.

Cela se produit lorsque nous aimons nos enfants en fonction de leurs comportements ou de leurs accomplissements, plutôt que de les aimer inconditionnellement. L’amour conditionnel peut prendre différentes formes, telles que des récompenses ou des punitions basées sur les actions de l’enfant, ou encore des attentes élevées qui ne sont pas réalistes.

Voyons donc plusieurs exemples concrets pour prendre conscience de ces petites phrases à éliminer et qui j’imagine attireront votre attention.

Exemples de phrases et demandes conditionnelles

  • « Si tu ne ranges pas ta chambre, je ne t’aiderai pas pour tes devoir »
  • « Tu serais gentil de débarrasser la table »
  • « Pourquoi ne peux-tu pas faire comme ta soeur »
  • « Si tu réussis à ton examen, tu auras une récompense »
  • « Peux-tu aller me chercher un stylo, et tu auras un câlin »

Ces phrases et demandes qui peuvent sembler anodines sont en fait une forme de manipulation mentale. L’enfant se sentira coupable s’il ne réussit pas, s’il n’agit pas comme attendu. L’amour est conditionné selon les critères du parent, et cela revient à dire :

  • Je t’aime si tu ranges ta chambre
  • Je t’aime si tu débarrasses la table
  • Je t’aime si tu fais comme ta soeur
  • Je t’aime si tu réussis à ton examen
  • Je t’aime si tu me rends service

Les 5 pièges de l’amour conditionnel

Vous l’aurez compris, ce conditionnement peut porter atteinte au développement de l’estime de soi de l’enfant.

« Si je ne fais pas ce qu’on m’a demandé, est-ce qu’on va encore m’aimer ? »

Ce conditionnement peut entraîner l’enfant à :

  1. Chercher à tout prix à plaire à tout le monde
  2. Avoir peur d’être rejeté
  3. Ne pas savoir dire « non »
  4. Ne pas écouter ses besoins et ses émotions
  5. Ne pas oser être différent

J’ajouterais que l’enfant devient complètement dépendant de l’approbation d’un tiers ou d’une récompense. Il vit dans une incertitude affective qui met à mal son estime de soi, « est-ce que ce que je fais va plaire ? ». Ces enfants ont tendance à se renfermer, à ne pas savoir prendre de décision et à avoir peur de l’abandon.

À retenir

  • Éviter de commencer une phrase par « Si »
  • Éviter les comparaisons
  • Aimer sans retour
  • Soutenir son enfant dans ses choix et ses intérets
  • Lui répéter : « JE T’AIME TEL QUE TU ES. JE T’AIME PARCE QUE TU ES TOI. »

Pour les parents qui se sentent dépassés, il est important de se rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour changer. Il est normal de commettre des erreurs et de pratiquer l’amour conditionnel de temps en temps sans s’en rendre compte, mais il est également important de se pardonner et de se concentrer sur l’avenir.

En prenant conscience de ces schémas négatifs et ainsi favoriser l’amour inconditionnel, les parents peuvent aider leurs enfants à se sentir aimés, valorisés et respectés.

Pour aller plus loin : les livres « Le mythe de l’enfant gâté » et « Aimer nos enfants inconditionnellement » de Alfie Kohn.


Cet article t'a plu ?

Clique sur les 5 étoiles !

Tu adores cet article, partage le avec tes proches !

Et rejoins nous sur ton réseau préféré 🙂

2 Commentaires

  1. OH … quelle prise de conscience pour moi cet article. Merci pour tous vos articles, clairs et concrets !

  2. Toulemonde dit :

    Merci pour ces piqûres de rappel et nos travers inconscients, ou ce qu’on appelle le chantage…

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.