hormone du bonheur ocytocine amour
|

Comment activer les 4 hormones du bonheur ?

Etre heureux est un sentiment merveilleux et contagieux ! Nous sommes souvent à la recherche de ce sentiment qui aide non seulement notre esprit mais aussi notre corps à s’épanouir. Il peut nous faire rire, il peut nous faire pleurer. Mais sans vouloir casser le mythe du bonheur, ce sont avant tout des réactions chimiques de notre corps qui produisent ce sentiment d’optimisme, de joie, d’excitation. La bonne nouvelle 🙂 c’est que de simples activités, comme faire de l’exercice, cuisiner et écouter de la musique, peuvent contribuer à stimuler la production de nos hormones du « bonheur ».

Ici, je vous révèlerai comment l’hormone appelée ocytocine, ainsi que les neurotransmetteurs appelés sérotonine, endorphines et dopamine, agissent dans notre corps pour produire des émotions positives.

Mais surtout, retrouvez à la fin de cet article une multitude d’actions à pratiquer pour donner une bonne dose de boost à vos hormones du bonheur. Car j’ai un secret à vous partager, il est possible de créer de nouveaux circuits vers chacune de ses hormones !

Quelles sont les 4 hormones du bonheur ?

Les hormones sont des substances chimiques produites par différentes glandes de notre corps. Elles voyagent dans la circulation sanguine et agissent comme des messagers. Ainsi, elles jouent un rôle important dans de nombreux mécanismes corporels et cérébraux. Un exemple ? Celui d’aider à réguler notre humeur !

Les hormones dont nous parlons ici sont appelées les « hormones du bonheur » car elles s’accompagnent de sentiments et d’émotions agréables. Elles sont là, avant tout, pour assurer notre survie ! Elles orchestrent véritablement notre vie de tous les jours. Ainsi, notre cerveau nous pousse à vivre des choses qui encouragent la libération des hormones du bonheur, et à freiner les hormones du stress.
Loretta Breuning, brillante professeure de l’Université d’Etat de Californie, énumère quatre hormones du bonheur : la dopamine, les endorphines, l’ocytocine et la sérotonine.

« Chaque substance chimique « heureuse » déclenche un sentiment agréable différent. La dopamine produit la joie de trouver ce que vous cherchez – le sentiment « Eureka ! J’ai trouvé ! ». L’endorphine produit l’oubli qui masque la douleur – souvent appelé « euphorie ». L’ocytocine produit le sentiment d’être en sécurité avec les autres, que l’on appelle maintenant  » le lien ». Et la sérotonine produit le sentiment d’être respecté par les autres – la « fierté ».

Loretta Breuning, dans son livre « Nos hormones du bonheur en lumière »

La dopamine : l’hormone de la réussite et de la récompense

Connue sous le nom de l’hormone du bien-être, la dopamine est un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans le système de récompense de notre cerveau. Elle est notamment associée aux sensations agréables, à l’apprentissage, à la mémoire, etc. C’est pourquoi nous ressentons de l’entrain lorsque nous nous fixons un objectif passionnant ou important. Nous nous sentons bien lorsque nous atteignons cet objectif, et ceci nous pousse à reproduire ces expériences satisfaisantes.

Cette hormone nous pousse également à aller vers les autres et notamment à rechercher notre partenaire de vie. Impliquée dans le circuit de récompense, la dopamine produit un état de joie dès que l’on a trouvé ce que l’on cherche. C’est l’immense plaisir que nous ressentons lorsque nous rencontrons une personne qui nous plaît. Le regard s’illumine, nous nous sentons transportés, légers, heureux.

Par contre, si nous avons une faible quantité de dopamine (ce qui, selon les experts, peut se produire en cas de dépression), cela peut expliquer les sentiments de faible motivation ou de perte d’intérêt pour quelque chose que nous aimions auparavant.

L’ocytocine : l’hormone de l’amour, de la confiance et du lien

Souvent appelée « hormone de l’amour », l’ocytocine est associée à la façon dont les gens se lient et se font confiance. Par exemple, elle est essentielle à l’accouchement, à l’allaitement et à la création de liens solides entre parents et enfants. Elle peut également contribuer à promouvoir la confiance, l’empathie et les liens affectifs dans les relations. Son niveau augmente généralement avec l’affection physique comme les câlins, les baisers, les massages et les rapports sexuels. C’est également le cas lorsque nous nous occupons d’animaux de compagnie.

Bref, un boost naturel de bonheur, de sérénité, d’empathie et d’attachement.


La sérotonine : l’hormone du respect et du sentiment de sécurité

Cette hormone et neurotransmetteur contribue à réguler notre humeur ainsi que notre sommeil, notre appétit, notre digestion, notre capacité d’apprentissage et notre mémoire. Rien que ça !

Au quotidien, c’est le plaisir et la fierté d’être apprécié et respecté dans nos pensées et nos actions. La reconnaissance de soi par autrui garantit la légitimité de notre existence. Son rôle est ainsi très important pour réduire la dépression et réguler l’anxiété.

Les endorphines, liées au corps

Ces hormones sont l’analgésique naturel de notre corps. En effet, en réponse au stress, à l’anxiété ou à la douleur, notre corps produit cette hormone. Les endorphines sont notoirement liées à l’exercice. C’est le phénomène qui explique l’euphorie du coureur ou le « rush » d’endorphine après l’effort. Elles aident à minimiser la douleur et à maximiser le plaisir. En effet, cette expérience chimique peut expliquer pourquoi un coureur peut être capable d’aller jusqu’au bout d’une course avec une blessure qu’il ne remarque qu’une fois celle-ci terminée.

faire du sport et libérer des endorphines pour se sentir bien

Comprendre les mécanismes de ces hormones

Nous vivons toutes et tous nos propres expériences. Notre système de survie (et nos voies neuronales) se construit en fonction de ses expériences. Ainsi, ce système de voies neuronales nous oriente vers ce que nous aimons et nous écarte de ce que nous détestons.

Cependant, Loretta Breuning nous explique que nous sommes attirés par des choses pas toujours positives au lieu d’aller vers celles qui le sont davantage. Ceci explique par exemple les échecs amoureux répétitifs.

Pourquoi ? Parce que notre cerveau enregistre nos expériences et construit des voies neuronales à partir de chacune d’entre elles. C’est pourquoi, même si elles ne sont plus adaptées à notre vie du moment, nous les répétons.

Une fois que nous comprenons les mécanismes et fonctions de ces hormones du bonheur, il est alors possible de construire de nouveaux circuits du bien-être à travers de nouvelles habitudes. Avec persévérance et motivation, une bonne prise de recul et réflexion, nous pouvons créer de nouveaux chemins, et donc de nouvelles expériences qui seront davantage positives.

Je vous propose de lire quelques citations tirées du livre de Loretta Breuning « Nos hormones du bonheur en lumière » pour mieux appréhender ce phénomène.

Citation 1 de Loretta Breuning

« Vos sentiments sont uniques, mais les molécules qui les véhiculent sont les mêmes chez tout le monde. Votre expérience de vie est unique. Cependant, il y a une chose que toutes les expériences de vie ont en commun : chaque cerveau vise à sa propre survie. »

Citation 2 de Loretta Breuning

« Une souris qui n’arrive pas à attraper le fromage essaie à nouveau sans se reprocher d’être idiote. »

Citation 3 de Loretta Breuning

« Lorsqu’un singe perd une banane au profit d’un rival, il se sent mal, mais il ne développe pas le problème en y pensant encore et encore. Il cherche une autre banane. Il finit par se sentir récompensé plutôt que lésé. Les humains utilisent leurs neurones supplémentaires pour construire des théories sur les bananes et finissent par construire la douleur. »

Citation 4 de Loretta Breuning

« La répétition prend du temps, mais elle construit des comportements avec moins d’effets secondaires. Si vous vous exposez à quelque chose de façon répétée, vous pouvez vous y habituer. Vous pouvez finir par aimer les choses qui sont bonnes pour vous, même si vous ne les aimez pas instantanément. Mais qui veut répéter quelque chose encore et encore si cela ne lui fait pas du bien ? En général, les gens ne le font pas, c’est pourquoi nous avons tendance à nous fier aux circuits construits par les accidents de l’expérience. Vous serez formé par accident si vous ne commencez pas à répéter les choses par choix. »

livre les quatre hormones du bonheur en lumière de Lorette Breuning
Vos Hormones du bonheur en lumière

Citation 5 de Loretta Breuning

« Vous ne remarquez pas votre système de guidage neuronal parce que vous l’avez construit sans intention consciente. C’est pourquoi il est difficile de construire de nouveaux sentiers : Vous ne savez pas comment vous avez construit les anciens. »

Cette dernière m’amène à vous dévoiler maintenant comment activer et construire de nouveaux circuits vers « le bonheur » 🙂

25 façons de déclencher les hormones du bonheur

Oui, nous pouvons modifier notre cerveau pour qu’il produise plus de « substances chimiques heureuses ». Voici comment 🙂

Comment stimuler la dopamine ?

  • S’imaginer gagner, atteindre un objectif même modeste, se dépasser ou vivre un succès, bricoler,…  toutes les actions avec un résultat immédiatement satisfaisant.
  • Tester de nouvelles expériences pour réveiller notre cerveau. Commençons par changer quelques habitudes comme par exemple emprunter une nouvelle route, tester un nouvel aliment / recette…
  • Entretenir notre imaginaire à travers la lecture, la peinture, le dessin, le tricot …
  • Utiliser des huiles essentielles (bergamote, la lavande et le citron…)
bricoler stimule la dopamine

Comment activer l’ocytocine ?

  • S’occuper d’un animal de compagnie
  • Faire des activités en groupe
  • Les câlins !
  • Prendre une douche chaude ou un bain
  • Ecouter de la musique
  • Pratiquer le bénévolat (et l’altruisme en général)

Pensons à faire le plein d’hormones du bonheur pour notre histoire d’amour !

s'occuper du chat pour libérer de l'ocytocine

Comment stimuler la sérotonine ?

  • Voir le positif, le verre à moitié plein et non à moitié vide
  • Jardiner
  • Méditer
  • Manger des aliments riches en tryptophane (riz complet, produits laitiers, légumineuses, protéines de soja, œufs, poisson, chocolat à forte teneur en cacao, bananes, salade, amandes et noix de cajou…)
  • Passer du temps en extérieur, à la lumière du soleil
  • Se remémorer des souvenirs heureux
jardiner pour les liberer les hormones du bonheur

Comment produire des endorphines ?

  • Faire de l’exercice (plus de 20 minutes), et encore mieux si en groupe
  • S’auto-masser
  • Manger épicé
  • Rire !
rire et endorphines

Quelques astuces pour libérer plusieurs hormones du bonheur en même temps

  • Cuisinez et dégustez votre plat préféré avec un être cher.
  • Pratiquer la gratitude (tenir un journal de gratitude, 3 choses dont nous sommes reconnaissants tous les soirs…)
  • Ecouter de la musique, chanter, jouer dans un groupe
  • Aimer et se sentir aimé
  • Faire de l’exercice physique régulièrement

Besoin d’un petit rappel au quotidien ? N’hésitez pas à imprimer cette infographie que j’ai créée et qui a bien stimulé ma dopamine 🙂

infographie comment stimuler les hormones du bonheur

Vous l’avez bien compris, ces quatre hormones aident notre cerveau dans sa quête du bonheur. Retenons que, plus nous pensons et agissons positivement, plus nous savons nous offrir de la tendresse, de la considération et de la compréhension.

Quelle belle récompense naturelle ! Avoir conscience de ce fonctionnement est un précieux atout dans notre quotidien et notre stock de bonheur ! Mais attention, les hormones du bonheur ont une durée limitée. Il est important de les stimuler régulièrement.

Maintenant, vous en savez beaucoup plus sur ces hormones du « bonheur ». Avez-vous appris des choses ? Aviez-vous conscience de tous ces processus ? Pensez-vous mettre en place de nouvelles activités pour stimuler et activer votre sensation de bien-être ?

A lire également

5 Commentaires

  1. Génial cet article ! Je le partage sur mon blog pour illustrer mon dernier article « Coach émotionnel », qui parle également des hormones qui aident à vivre mieux. 🙂

  2. Merci pour cet article ! J’ai découvert l’ocytocine et l’endorphine lors de mon accouchement, trop chouette de découvrir les 2 autres et d’avoir des petits tips pour les enclencher au quotidien 😀

Partager un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.